top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurLa graine Digitale

CEC [Nouvelle-Aquitaine] - S1


La Graine Digitale se lance dans l’aventure CEC Nouvelle-Aquitaine !


Ce week-end, nous étions à Moliets pour débuter un programme d’accompagnement de 9 mois proposé par la CEC (Convention des Entreprises pour le Climat) ! Le thème de cette première session ; “Constat et monde d’après”.


Une claque pour certains, une confirmation pour d’autres, cette aventure humaine n'a laissé personne indifférent, tant par son intensité que par l’authenticité des liens créés.


🌍🌿 Nous sommes fiers de rejoindre ce collectif de dirigeants locaux, engagés et déterminés à co-construire de nouveaux modèles économiques compatibles avec le vivant et les limites planétaires.


Crédit : Les textes de cet article sont issus de la communication interne de l'association CEC [Nouvelle-Aquitaine].

Crédit Photo : © Géraldine Mortelette - Les pétillantes production


Inspirée de la Convention Citoyenne pour le Climat, la Convention des Entreprises pour le Climat (CEC) vise à émettre des feuilles de route environnementales audacieuses et impactantes, destinées à être mises en œuvre dans les entreprises. La Convention des Entreprises pour le Climat Nouvelle Aquitaine est une déclinaison territoriale de la Convention des Entreprises pour le Climat qui avait réuni, au niveau national, 150 entreprises de tous horizons et de toutes tailles.


Mission Mobiliser 80 organisations de notre territoire de toute taille et de tout secteur pour agir rapidement et concrètement face à l’urgence écologique.


Ambition Co-construire un nouveau modèle économique respectueux du vivant et le mettre en oeuvre à travers des feuilles de route opérationnelles et des projets concrets pour transformer durablement le territoire en réconciliant l’écologie, l’économie et l’humain.


Programme Un parcours de 9 mois réparti sur 8 jours mêlant expérience et collectif, appuyé par des experts de la transition, des grands témoins et des acteurs régionaux de 1er plan.


👉 Plus d’info ici : https://cec-impact.org/

 

Session 1 : Constat et monde d'après


Crédit vidéo : Jean-Julien Gabard


Intention de la session


Véritable montée à bord, cette session est consacrée à la difficile prise de conscience du constat du dépassement des limites planétaires, de l’impasse de notre modèle de développement et de la nécessité de se réinventer, mais aussi à la découverte du collectif et de son potentiel pour construire une nouvelle économie désirable.


Synthèse graphique par Liv Guilloteau.

 

🌱 Conférence “Vers des Futurs Souhaitables” par Mathieu Baudin


Dans cette séquence, Mathieu Baudin, directeur de l’Institut des Futurs Souhaitables, confronte notre vision du futur à notre capacité à en rendre réelle la transformation. Où il est question de chrysalide, de boussole, de grande métamorphose… et de choisir son apophtegme !


A retenir :

  • Les histoires qu’on se raconte peuvent faire basculer les civilisations.

  • On est actuellement au stade de la chrysalide, celui où les cellules “imaginales”, permettent la transformation de la chenille en papillon, comme si les imaginaires étaient le préalable à toute évolution et toute révolution.

  • Notre génération est condamnée à créer les fondations du monde dans lequel nos enfants et nos petits enfants pourront construire le monde dans lequel ils aimeraient vivre.


Synthèse graphique par Liv Guilloteau.

 

Conférence “Climat : Etat du monde” par François Gemenne


François Gemenne, professeur à HEC et auteur principal du dernier rapport du GIEC, dresse un constat sans concessions de l’état du monde, du changement climatique et de ses implications sociétales.


A retenir :

  • La notion de crise climatique donne l’illusion d’un possible retour à la normale, mais la norme est désormais devant nous et pas derrière.

  • Le changement climatique est un phénomène graduel (analogie avec la température du corps humain) : chaque dixième de degré va compter. Il n’est en réalité jamais trop tard !

  • Faire du judo ! Plutôt que d’imaginer le renversement du système capitaliste comme préalable à une action climatique efficace (nous n’avons pas de consensus sur l’alternative, ni le temps nécessaire), utilisons les outils du capitalisme pour essayer d’en corriger les excès (exemple de la taxe carbone).


Synthèse graphique par Liv Guilloteau.

 

Conférence "Constats scientifiques du territoire" par Alexandra Bestel


Alexandra Bestel, chargée de développement à La Coopérative Carbone, dresse l’inventaire des patrimoine naturel de la Nouvelle Aquitaine et des enjeux qui pèsent sur son avenir proche : forêts (incendies, sécheresse…), côtes (érosion, submersion…), sols (dépendance aux intrants et à l’irrigation).


A retenir :

  • Sous un platane, il fait de 4 à 8° de moins qu’en plein soleil. De même, quand on vit à 50 m d’une forêt, la température de l’air est de 1 à 2° moindre.

  • Sur 1 m² de sol en bonne santé, il y a plus d’organismes vivants que d’étoiles visibles dans le ciel.

  • Le littoral de Charente Maritime et celui de Gironde sont les plus touchés par l’érosion : recul du trait de cote supérieur à 3 m /an sur 10% du premier ; de 0,5 à 1,5m / an sur la moitié du second.


Synthèse graphique par Liv Guilloteau.

 

Conférence “Etes-vous prêt ? Les 4 défis de l'entreprise !” par Loic Steffan


Loïc Steffan, professeur et co-fondateur de l’OBVECO questionne la compatibilité des entreprises avec les phénomènes climatiques, la prévisibilité des risques, la disponibilité des ressources, la biodiversité… en prenant un point de vue business basé sur l’état de la science.


A retenir :

  • Faire sienne la devise de Marc Aurèle : “Ayez la force de supporter ce qui ne peut être changé, le courage de changer ce qui peut l’être, et la sagesse de distinguer l’un de l’autre” pour éviter d’avoir à affronter celle de Loïc : “Dans un monde effondré, il n’y a pas de part de marché”.

  • Si vous considérez la compréhension de la biodiversité, du climat, des ressources, du social comme un actif stratégique, vous allez pouvoir être proactif et moins subir que vos concurrents.

  • Vous n’êtes pas dans le vide, n’ayez pas peur du vertige, il faut juste accepter de manager dans l’incertain.

 

🌿 Conférence Biodiversité & Eau - ”Ce que nous apprend la syntropie” par Anaëlle Théry


Anaëlle Théry, pépiniériste, formatrice et auteure, tisse les liens qui unissent notre espère au vivant. Elle fait le bilan sur l’état de la biodiversité, de l’eau, des sols et montre des pistes de pratiques agricoles porteuses d’espoir : la syntropie.


A retenir :

  • La photosynthèse est la seule et unique valeur ajoutée au monde. C’est la capacité du vivant de produire de la matière à partir de quasiment rien. 97 à 98% de la matière sèche provient de l’eau, de l’énergie du soleil, et de l’atmosphère… Aucune banque ne vous proposera un tel pourcentage ! Le vert apporte la richesse.

  • Si on considère qu’une baignoire contient toute l’eau de la planète, l’eau douce (pas seulement potable) représente une cuillère à soupe… et c’est avec ça qu’on tire la chasse !

  • En 12000 ans, on a perdu 92% de fertilité de nos sols.

  • En biologie, c’est la vie d’abord, l’espèce ensuite, l’individu après… Les mots “Humain”, “Humus” et “Humilité” ont la même racine étymologique (terre/sol) !

 

La suite les 8 et 9 Décembre 2023, pour le Session 2 !!


Comments


bottom of page